Pourquoi le Bayer 04 Leverkusen n’est pas l’ami des petites entreprises

Le TSV Bayer 04 Leverkusen est un club omnisports allemand fondé en 1904 et basé à Leverkusen. Koné a rejoint Mönchengladbach pour 9 millions d’euros depuis Toulouse en janvier 2021 et la saison dernière, il a connu une campagne décisive, malgré les difficultés du club dans l’ensemble. Une dernière place pour la Ligue Europa 2021-2022 est attribuée au vainqueur de la Taça de Portugal 2020-2021, qui lui donne un accès direct à la phase de groupe. Avec une culture à la base Italienne (ultra) le groupe introduit une culture plus anglaise (hooligans). Le groupe a une amitié fraternelle avec la Torcida Split qui est le groupe d’ultras du club (Hajduk Split) en Croatie, ce groupe fait partie des plus redouté en Europe en termes de « hooligans » et est aussi l’un des plus grands groupes d’Europe grâce au nombres de membres. Le groupe possède différents « Nucléos » (noyaux) de membres a travers le monde ; en Suisse, en France, Allemagne, Luxembourg, Angleterre.

Les Diabos Vermelhos (Diables Rouges, en français) est le plus ancien groupe ultra du Benfica. Cette amitié existe depuis 1994 et est une des plus belle et loyal dans le mouvement. Aujourd’hui le groupe se considère plus du mouvement anglais que des groupes ultras a l’italienne. Le groupe tomba alors à son plus bas dans les années 2010 avec une lourde répression policière et du gouvernement et compta pas plus d’une vingtaine de membres actifs. Du fait qu’aucune information du groupe soit distribué au public, le nombre de membres et sympathisants est inconnu, mais si l’on se réfère au nombre connu avant 2004, les No Name Boys sont les plus nombreux au Portugal. Comme les Diabos Vermelhos, les No Name Boys existent aussi dans d’autres pays notamment en France, en Suisse, au Luxembourg, en Allemagne, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Belgique, aux États-Unis, au Canada, en Australie, etc. Début 1948, il a un engagement avec la radio RIAS, en 1947 et 1948, d’autres enregistrements sont faits pour Columbia, principalement des titres swing comme American Patrol de Glenn Miller, des titres populaires comme Nobody’s Sweetheart Now ou du schlager comme Der Theodor im Fußballtor.

Il fut en effet fondé en 1982 et connut son apogée avec plus de 10’000 membres jusqu’au début des années 1990 où le groupe connut un énorme coup dur. En ce moment ils sont entre 800 et 1 200 membres par match. Il est l’un des groupes de supporters les plus secrets car le groupe est considéré comme « illégal », les dirigeants et membres refusent toute politique des nouvelles lois d’enregistrement. De nombreuses embrouilles à l’intérieur du groupe menèrent à une division au sein même des Diabos qui vit à l’époque la création d’un nouveau groupe, les No Name Boys. Situé dans la curva do Topo Sul, les premiers No Name Boys se firent remarquer à partir de mars 1992 avec près de 200 torches allumées lors de leur première apparition officielle dans l’Estádio da Luz. Les No Name Boys tout comme les autres groupes d’Ultras du Benfica ont refusé de s’enregistrer, de ce fait ils ont une image et un nom d' »illégaux » aux yeux de la ligue, la fédération, les autorités etc. Depuis des années déjà son nom était connu dans toute l’Allemagne, comme celui d’un des champions de la liberté, qui réalisait dans sa vie privée les principes pour lesquels il combattait en public.

Pour autant, ces compétitions relèvent de fédérations importantes : la Taça Ribeiro dos Reis était une compétition organisée par la fédération portugaise de 1961 à 1971 sous un format proche de la Coupe de la Ligue actuelle alors que la Coupe Latine était établie à l’époque par la FIFA de 1949 à 1957 entre clubs champions des pays latins européens d’Europe de l’Ouest (France, Espagne, Italie et Portugal). ↑ Ces compétitions ne sont pas comptabilisées lors du décompte des titres par la FIFA. Les « dissidents », désireux de garder la même mentalité mais ne pouvant porter le nom de Diabos Vermelhos, celui-ci ayant été enregistré par les dirigeants des Diabos Vermelhos, se retrouvèrent sans nom. Ce groupe fut créé à la suite d’une scission au sein même des Diabos Vermelhos, le premier groupe ultra de Benfica, tant et si bien que deux groupes portaient le même nom dans deux endroits différents du stade. Le groupe « renaît » fortement à partir de année 2014, avec beaucoup de jeunes qui deviennent membres, et qui fondent par la même occasion un groupe au sein même du groupe « Nova Guarda » (nouvelle garde) qui compte beaucoup de jeunes, ainsi avec l’aide des anciens fidèles feront remonter le groupe.

Pour plus de détails sur wolfsburg foot visitez notre site Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.